Citrouille en papier mâché

Halloween 🕷 est une fête que j’apprécie de plus en plus. Elle permet de patienter entre les vacances d’été et Noël et son univers est tout simplement fascinant 🕸. On ne peut pas être indifférent.

J’adore creuser des citrouilles mais avec la chaleur que l’on a eu pendant cet automne et la qualité douteuse des citrouilles en France, j’ai décidé d’en réaliser en papier mâché. Plus besoin de s’inquiéter qu’elle pourrisse avant le jour J.

Matériel nécessaire 🎃 :

  • Pour la colle : eau, farine et casserole
  • Pour la citrouille : ballon de baudruche, fil, bâton, journal
  • Pour la décoration : cutter, peinture, pinceaux, vernis

Vous pouvez acheter de la colle en magasin mais je trouve intéressant d’utiliser des produits du quotidien sans additif. Je vous propose donc une recette 100% naturelle. J’ai pris un verre doseur qui peut contenir 200 mL d’eau. Avec ce dernier, j’ai choisi de préparer 1L d’eau pour 1 dose de farine (photo 1).

J’ai fait chauffer l’eau jusqu’à ébullition sans atteindre le bouillonnement. Puis j’ai versé la dose de farine… grand malheur m’a pris car j’aurai dû délayé la farine avant dans un peu d’eau (photo 2). Bon au final, j’avais fait l’erreur donc tant pis. J’ai retiré la casserole du feu et avec un bon coup de robot mixeur, j’ai réussi à rattraper l’erreur (photo 3).

Avant d’utiliser cette colle, il faut bien attendre qu’elle refroidisse sinon vous allez vous brûler en la manipulant.

Pour patienter je vous propose de prendre du papier journal et de réaliser les bandes que nous utiliserons pour créer notre citrouille. Personnellement, je me suis faite une joie de prendre l’Equipe de mon mari et de la découper bande après bande (photo 4). Je ne sais pas si vous le savez mais le papier a un « sens » pour le déchirer. C’est facile à voir. Vous le saisissez et vous essayez de faire une bande de haut en bas. Si vous y arrivez alors vous êtes dans le bon sens. Sinon tourner le journal d’un quart de tour et réessayer. Plus votre modèle est petit à recouvrir ou précis, plus les bandes doivent être de largeur fine.

New photo by Stéphanie Fanfan / Google Photos

Maintenant, il est temps de créer le support sur lequel nous allons appliquer le papier mâché. Nous allons nous servir d’un ballon de baudruche. Plus vous le gonflez, plus la citrouille sera grosse. J’ai décidé d’en faire deux : une grande et une petite. Au niveau de la queue du ballon, j’ai noué un fil et j’ai fait comme un papier cadeau, en passant le fil plusieurs fois afin de séparer la citrouille en 8 parts équivalentes (photo 1). Pour finir, j’ai fait un noeud au niveau de la queue et j’ai coupé l’excédent de fils (photo 2). Il n’est pas nécessaire de serrer le fil pour faire apparaître les parties charnues de la citrouille. Pour les faire apparaître, j’ai choisi de placer une baguette au croisement des fils et de tourner cette baguettes dans le sens des aiguilles du montre afin de serrer les fils avec la même tension (photo 3). J’ai réussi à coincer la baguette entre deux « fesses » de citrouille pour que le serrage tienne < bizarre cette phrase non? >

New photo by Stéphanie Fanfan / Google Photos

Maintenant, c’est parti pour le moment cracra de ce DIY. Le but est de recouvrir minimum deux fois la surface du ballon avec du papier journal imbibé de colle (photo 1). Pour cela, prenez une bande de papier, trempez-la dans la colle, retirez l’excédent de colle en faisant glisser la bande entre deux doigts. Il faut suffisamment de colle pour faire tenir le papier sur la ballon mais pas trop sinon il va glisser et la structure va mettre des jours à sécher (photo 2).

Pour que la citrouille soit assez solide après séchage, il est indispensable de réaliser au moins deux couches de papier. Une fois cette étape réalisé, il va falloir faire preuve de patience < beaucoup de patience >. Quand on recouvre un ballon, le papier imbibé met beaucoup de temps à sécher. Il faut compter au moins 24h.

Après le séchage, il est important de peindre la citrouille en blanc pour que l’on ne voit plus l’impression du papier journal. Deux couches suffisent (photo 3).

New photo by Stéphanie Fanfan / Google Photos

Maintenant, c’est la partie coolos où vous pouvez laisser s’exprimer votre créativité. J’ai choisi d’en faire une noir/dorée et une orange (photo 1). J’ai tout abord appliqué les peinture puis réalisé des découpes à l’aide d’un cutter (photos 2 et 3). Afin d’accentuer les contours, j’ai appliqué un feutre noir (Sharpie). Et enfin, j’ai recouvert de vernis colle pour solidifier et faire briller le tout. Les finitions sont optionnelles et dépendent du rendu que vous souhaitez.

New photo by Stéphanie Fanfan / Google Photos

Je vous laisse voir le résultat en photo en espérant que ce tuto vous aura plu.

New photo by Stéphanie Fanfan / Google Photos

Fanfan qui rêve en grand comme un enfant

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*