La surconsommationnite aigüe

Cette idée d’article m’est venue un matin en regardant ma magnifique armoire à produits. Pourquoi ai-je 5 crèmes pour le corps alors que, soyons très honnête entre nous, je n’hydrate pas quotidiennement mon corps ?

Et là j’ai compris que j’étais atteinte de surconsommationnite aigüe

Moi qui n’utilisais qu’une demi étagère il y un an je me retrouve avec 4 déodorants, 5 crèmes pour le corps, un grand nombre de vernis à ongles (je n’ai pas eu le courage de compter) et j’en passe et des meilleurs.

Ce qui me rassure c’est que je n’ai pas l’impression d’être seule. J’ai vu quelques articles parler de ce phénomènes et je me suis demandais pourquoi suis-je touchée. Je crois que personne n’aime faire partie de la masse consentante qui suit le troupeau sans se demander mais « le mouton de tout devant, il nous emmène où? »

Je vais donc vous parler de comment en suis-je arriver là et comment je compte m’en sortir.

Tout a commencé, il y a 3 ans quand j’ai découvert les vidéos Youtube. AhAh je sais, je suis un peu en retard mais j’ai plus de 30 ans et je n’ai pas grandi avec. J’ai donc découvert tout cela sur le tard. Youtube a été une révélation beauté pour moi. J’ai appris à me maquiller et je trouvais des vidéos sur des sujets qui me paraissait beta à aborder <le trait d eye-liner tu le fais comment?>. Bref, Youtube m’a permise de m’épanouir en tant que femme. Je suivais les tutos maquillage, les conseils produits et les tops/flops des youtubeuses beauté. C’est normal au final, je n’y connaissais rien et au lieu de lire les magazines, Youtube était devenu mon référentiel.

Mais soyons objective, il y a 3 ans, les filles ne recevaient pas autant de produits qu’aujourd’hui et les tutos maquillage reprenaient souvent les mêmes palettes. Pareil pour les tops/flops, ils ne contenaient pas autant de produits. Au fur et à mesure de l’évolution de Youtube, je me suis donc faite happer par cette masse d’information.

  • La crème du jour du mois dernier, elle est bien ou alors celle qu’elle vient de montrer est mieux?
  • Cette palette au final est bien pour ce make-up mais pour tous les jours?
  • Et ce liner, il a quoi de différent du test du mois dernier? 

Et voilà, à force de regarder les vidéos avec les palettes Huda, Anastasia, et Blabla, j’ai envie de toutes les acheter. Sauf que je ne vais pas souvent en soirée, je vais au bureau, en rendez-vous pro ou au square <#vismaviedemaman> et je n’ai pas besoin d’avoir des fards métalisés ultra pigmentés.

Vous me direz, je suis assez grande, j’ai plus de 30 ans, je devrais pouvoir m’en rendre compte facilement. Mais si moi je me fais avoir, je pense forcément aux teenagers et aux twentys… Bon, peut être qu’elles sont plus fut-futes .

Un jour en regardant un snap, je me suis retrouvée à commander un produit dont je n’avais pas du tout besoin et au moment de le recevoir, ça a été le cri d’alarme. Quelque chose en moi a pété un câble et j’avais envie de tout jeter. Je ne l’ai pas fait, bien sûr, car je suis auvergnate  et j’ai dépensé beaucoup d’argent d’en tout ça . J’ai donc pris une grande décision : je vais utiliser tout ce que j’ai avant de racheter quoique ce soit. Dis comme ça, cette idée parait évidente mais j’ai tellement l’impression d’être poussée à consommer que j’ai du mal à me retenir : un rouge à lèvres par ci, un masque par là. STOP. Recentrage !

Depuis 2 semaines, je m’attèle donc à cette tâche et je prends soin de moi avec tous les produits que j’ai accumulé. Ma peau est très douce en ce moment  et j’ai déjà fini une crème pour le corps  <fierté intense> Souhaitez moi bon courage dans mon combat dans la résistance à la surconsommation.

Pour finir, je tenais à dire que je ne blâme en aucun cas les Youtube beauté. C’est leur métier et il a évolué dans le temps. Elles sont des passionnés qui aiment la nouveauté et qui ne l’aimerait pas? Il faut donc prendre du recul et se poser les bonnes questions : de quoi ai-je besoin? qu’est-ce qu’il me faut pour le quotidien?

Sur ces belles paroles, je vais me mettre de la crème et rêver un grand comme un enfant.

Fanfan

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*