Syndrome de la bonne élève et blogging

J’ai toujours voulu bloguer pour partager mes passions et avoir des personnes avec qui discuter sur ces sujets qui me tiennent tant à coeur. Plus jeune, je n’ai jamais réussi à m’entourer de personnes avec les mêmes centres d’intérêt. Je voyais donc, dans le blogging, la solution à mes aspirations.

Mais voilà, tout ne se passe pas réellement comme je le pensais. Mon caractère ou plutôt mon non caractère me joue des tours.

J’agis ou je réagis pour impressionner les autres, répondre à leurs attentes ou leur donner envie. Oui, c’est pas glorieux et mais jusque-là, je pense comme ça.  Pour être complètement transparente, je me vois accomplir mon objectif et j’imagine la réaction des gens. Je suis louche hein? Mais voilà, je raisonne à l’envers. Je dois faire les choses pour me rendre fière de moi sinon je n’arriverai jamais à les faire et surtout je ne serai jamais sûre que je les aurai faite pour moi.  Je vous retourne le cerveau hein? J ai l’impression de penser bizarrement mais c’est plus fort que moi.
Je marche sur la tête et pourtant c’est ma réalité :

Je suis atteinte du syndrome de la bonne élève.

Si à la rigueur, cela me conduisait à faire de mon mieux et à être seulement perfectionniste, ce serait bien… Mais non 😂

J’ai donc ouvert un blog et j’ai écrit des articles en me disant :

Que veulent lire les gens?

Cette question est cool quand on a une communauté et que l’on vit de son blog mais en se lançant, c’est bizarre, non? J’ai donc écrit des articles qui ne me ressemblaient pas du tout avec des titres dans le seul but d’attirer l’attention mais c’était naze. Mais alors vraiment pourrie, je m’en rends compte maintenant. J’ai vite arrêté et j’ai repris mes esprits <ouf>

Mais plus je vois la monetisation de mes passe-temps, plus je me dis que je suis la seule naze à faire ça pour le plaisir. Encore une fois je n’ai pas le bon raisonnement <au moins je m’en rends compte hihi>

Les filles qui réussissent à monétiser leur passe-temps ont commencé à juste partager. Mon monde est perverti par cette vision de l’argent qui s’imisse partout désormais et je n’arrive plus à faire la part des choses. La société nous monte la tête avec les youtubeurs, les blogueurs, les influenceurs… et je plonge la tête la première. Pour rien n’arranger, j’ai l’impression d être la seule à penser ainsi. Je vois les articles qui défilent dans les blogs et j’ai honte de poster dans mon blog à cause de ma manière de penser. Je ne fais pas ça avec le coeur pur. Comment me sentir légitime?

Cette légitimité se ressent également dans mon syndrome de la bonne élève. Je ne me sens pas au niveau : je ne fais pas de belles photos, je n’ai pas la plume des plus grands et mes idées me paraissent toujours en retard ou à contre sens.

Retourner à l’essentiel est mon objectif. J’aimerai arrêter de me prendre la tête et poster avec passion et sans me comparer aux autres.

Je souhaite reprendre petit à petit et trouver mon propre rythme. Je lisais beaucoup de conseils sur quand poster un article et à quelle fréquence mais on a chacun des vies et des histoires différentes. Je n’arrive pas à tenir la cadence. Je multiplie les vies : familiales, amicales,  professionnelles et personnelles et ce sont souvent mes passions qui sont la variable d’ajustement pour faire que je ne m écroule pas au milieu de la journée.

Et si je revenais à cet essentiel qui m’a donné envie d’ouvrir un blog? Je vais arrêter de lire les conseils des autres et d’écouter les médias qui m’influencent si négativement. Nous bloguons tous pour une raison et avec notre histoire alors pourquoi se comparer?

Beaucoup de défi dans un petit corps d 1m63 mais je sens que je suis sur le bonne voie et que je vais réussir à accomplir ce changement en moi : écouter ma voix intérieure, la laisser parler à haute voix et faire de ce blog, une extension de moi.

Fanfan, Chelou depuis 1984

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*